Les villes de moins de 3500 habitants récoltent un tiers du montant total, avec 27 millions d’euros. Un montant révélateur de l’engouement vers le tourisme rural.

Airbnb va reverser près de 93 millions d’euros de taxes de séjour à 29.000 communes, soit le montant des taxes de séjour collectées entre le 1er novembre 2020 et le 31 octobre 2021. Un montant en forte augmentation puisqu’il s’élevait à 58 millions d’euros entre janvier et octobre 2019.

Plusieurs raisons expliquent cette hausse de 60% : « Le nombre de nuits a augmenté. Nous avons constaté le retour des voyageurs européens, notamment anglais, mais aussi le maintien des touristes français », déclare Emmanuel Marill, directeur général d’Airbnb France.

Autre élément d’explication : l’augmentation dans certaines communes de la taxe de séjour. En effet, pour les logements meublés non classés, ce sont les municipalités ou les communautés de communes qui fixent elles-mêmes leur taux. Il est généralement compris entre 1 et 5 % du prix de la nuit par personne mais le conseil départemental peut choisir d’instaurer une taxe additionnelle de 10 %.

À VOIR AUSSI – Airbnb: Ian Brossat propose l’instauration d’un quota par quartier à Paris (28/04/2021)

Paris reste en tête

Enfin, le prix des logements a quelque peu évolué. « Les prix ont également un petit peu augmenté et les clients ont réservé des logements plus grands et donc plus chers qu’auparavant », décrit le directeur général d’Airbnb France. La taxe de séjour étant un pourcentage du prix de la nuitée, le prix a un impact direct sur son montant.

Dans le détail, les villes de moins de 3500 habitants récoltent un tiers du montant total cette année, avec 27 millions d’euros alors que ce montant s’élevait à 10,5 millions en 2019 et 3,2 millions en 2018. « Cette hausse est permise par les touristes français qui cherchent à aller dans des communes plus rurales pour avoir notamment un habitat plus grand », explique Emmanuel Marill.

Les plus importants montants de taxe de séjour collectée vont tout de même aux grandes villes françaises, avec Paris arrivant en tête avec plus de 9,4 millions d’euros suivi par Marseille avec plus d’1,9 million d’euros. Mais il est à noter qu’en 2019, Airbnb avait collecté à Paris près 15,3 millions d’euros sur dix mois, ce qui représente donc une baisse importante. « Les grandes villes françaises ont souffert du manque de touristes internationaux même s’ils ont commencé à revenir sur la deuxième partie de l’année, notamment les Américains », affirme Emmanuel Marill, directeur général d’Airbnb France.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Airbnb va reverser plus de 90 millions d’euros de taxe de séjour en 2021 – Le Figaro
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire