De nouveau marquée par l’épidémie de Covid-19, la nuit de la Saint-Sylvestre a connu une baisse du nombre de violences et actes de vandalisme, par rapport aux dernières années.

Sur son compte Twitter, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a félicité le dispositif mis en place par les forces de l’ordre sur l’ensemble du territoire : « Merci aux près de 130 000 policiers, gendarmes et personnels de la sécurité civile qui ont porté secours et assuré la sécurité des Français cette nuit », a-t-il écrit, se réjouissant d’une « baisse des violences ».

381 personnes placées en garde à vue

Dans un communiqué, Gérald Darmanin a annoncé que 874 voitures ont été incendiées et 441 personnes interpellées au cours de la nuit du Nouvel An. Au total, 381 personnes ont été placées en garde à vue. En 2019, les forces de l’ordre avaient effectué 376 interpellations, 1 316 véhicules avaient été incendiés. Le couvre-feu en vigueur en 2020 ne permet pas la comparaison avec l’année dernière. L’année 2020 n’avait pas été comptabilisée, « du fait du couvre-feu imposé à la population ».

À LIRE AUSSIÀ Marseille, le dur quotidien de la première police municipale de France

Quelque 95 000 policiers et gendarmes étaient mobilisés en France, dont 9 000 à Paris, ainsi que 32 000 pompiers et acteurs de la sécurité civile. « La police et la gendarmerie ont fait respecter les consignes de limitation des rassemblements et assuré l’ordre républicain », a-t-il souligné. Le ministre de l’Intérieur a également tenu à apporter « tout son soutien » aux personnes blessées dans l’exercice de leur fonction.

À Strasbourg, la nuit a été marquée par une « forte activité » et des violences contre les forces de l’ordre (tirs de mortiers d’artifice, tentatives de barricades), et 13 personnes ont été interpellées, selon une source policière. À Paris, où la préfecture a rendu de nouveau obligatoire le port du masque dans les rues pour contrer la flambée des cas de Covid-19, 779 personnes ont été verbalisées dans la nuit de vendredi à samedi pour « non-port du masque », a indiqué une source policière, dont au moins 600 sur les Champs-Élysées. Dans l’Yonne, une rave party interdite rassemblait encore samedi matin 1 500 personnes sur un site industriel de Saint-Florentin, selon la préfecture et la gendarmerie.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Nouvel An : Gérald Darmanin se réjouit d’une « baisse des violences » – Le Point
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire