Située en plein massif de la Chartreuse, Saint-Hugues-Les Egaux est une des rares stations à fonctionner grâce à une association. Un statut qui a permis, par le passé, de sauver le domaine de moyenne montagne.

Dès la mise en route des téléskis, quelques familles étaient déjà présentes, ce samedi 1er janvier, pour profiter du beau temps et des quelques pistes de la station de Saint-Hugues-Les Egaux. Ici, en plein cœur du massif de la Chartreuse, à un peu moins de 1 000 d’altitude, l’ambiance est familiale. Mais aussi associative : le domaine fonctionne en partie grâce à une association.

Ce statut a permis de sauver la station en 2011 face à la concurrence des grands domaines, qui attirent des milliers de touristes à la journée. “Au niveau des bénévoles, nous avons beaucoup de personnes du hameau ou des hameaux environnants qui viennent soutenir l’association”, explique Jean-Marc Calandre.

“Les adhérents, ce sont des personnes qui trouvent le lieu agréable, l’ambiance appropriée. On vit avec la fidélisation des gens qui viennent ici”, poursuit-il. Les lieux sont surtout prisés des fondeurs et des familles avec des enfants en bas âge, les pistes de ski alpin étant davantage destinées à l’apprentissage.

durée de la vidéo : 01min 48

En Isère, Saint-Hugues-Les Egaux est une des rares stations à fonctionner grâce à une association ©FTV

Ce lundi matin, un des quelques téléskis de la station est tombé en panne. Le président de la structure, lui-même, se charge de le réparer : “En tant que président, je vais aussi bien réparer les machines que faire la caisse quand il y a trop de monde”, sourie-t-il.

Il faut dire que le personnel est limité, une partie de la station est gérée par une quinzaine de bénévoles. L’autre partie du domaine, qui compte 19 pistes, est dirigée par un délégataire de service public. Mais en ce début d’année, et face à la Covid-19, toutes les pistes n’ont pas pu être ouvertes : “Nous n’avons ouvert qu’une seule partie du domaine skiable. On n’a pas réussi à tout ouvrir. Il nous manque trois pisteurs secouristes et un mécanicien pour ouvrir tout le domaine”, s’attriste Stéphane Gusmeroli, maire de Saint-Pierre-de-Chartreuse.

Alors pour cette nouvelle année, les bénévoles et salariés de la station n’espèrent qu’une seule chose : le retour de la neige et des saisonniers.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Isère : en plein cœur de la Chartreuse, une station de ski “associative” fonctionne grâce à ses adhérents – France 3 Régions

Laisser un commentaire