Ce jeudi, Valérie Pécresse tiendra un meeting à Cavaillon en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il viendra conclure une journée consacrée à rencontrer plusieurs acteurs impliqués dans le domaine de la sécurité, dont notamment des forces de l’ordre. L’objectif de la candidate Les Républicains à la présidentielle de 2022 étant d’imposer dans le début public ce thème régalien fondamental, très apprécié au sein de son électorat. 

Dans ce sens, dans une interview accordée à La Provence, Valérie Pécresse martèle sa volonté de “traquer les voyous”, de “les harceler” et ainsi “nettoyer les quartiers”. L’actuelle présidente de la région Ile-de-France appelle ainsi “à ressortir le Kärcher de la cave”. “Cela fait dix ans qu’il y est et il est temps de l’utiliser. Il s’agit de remettre de l’ordre dans la rue”, complète-t-elle. 

Ces propos de Valérie Pécresse font clairement résonance à ceux prononcés par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur en mai 2005. “Dès demain, on va nettoyer au Kärcher la cité. On y mettra les effectifs nécessaires et le temps qu’il faudra, mais ça sera nettoyé”, avait-il indiqué alors qu’il effectuait un déplacement à La Courneuve après la mort de Sid-Ahmed Hammache, un enfant de 11 ans tué d’une balle au bas de son immeuble, victime d’une rixe entre deux bandes. 

Aux yeux de la candidate des Républicains, “il est urgent d’instaurer l’impunité zéro dans les quartiers”. Pour cela, Valérie Pécresse compte mettre en place une “une politique de sanctions rapides, certaines d’être exécutées”, une véritable “reprise en main, une reconquête des territoires”. Son objectif est également de “remettre les policiers sur le terrain, eux dont le temps de travail est occupé à 40 % par des tâches administratives”, estime-t-elle. 

L’instauration des peines plancher, “l’instauration de peines d’un an incompressible pour toute agression sur un policier ou un gendarme”, ou encore la création de 20.000 places de prison “en trois ou quatre ans” et la mise en place de “centres de détention temporaires dans des bâtiments publics désaffectés pour des personnes condamnées à de courtes peines”, sont des réponses sécuritaires que souhaite mettre en place Valérie Pécresse s’il était élue présidente de la République en avril prochain. 

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse promet de “nettoyer les quartiers” – LCI
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire