10/01 à 22:47

Fin du direct

Ce live est désormais terminé, merci à vous de l’avoir suivi.

10/01 à 21:17

Face à Emmanuel Macron à Tende, une femme brandit le message “je t’emmerde” sur ses mains

“Je t’emmerde.” Une femme, venue à la rencontre d’Emmanuel Macron en déplacement à Tende dans la vallée de la Roya, ce lundi, a brandi cette expression inscrite sur ses mains face au chef de l’Etat. Une référence direct aux propos tenus par le président de la République qui a dit la semaine dernière vouloir “emmerder” les personnes non-vaccinées dans une interview au Parisien.

La scène a eu lieu à l’occasion d’un bain de foule auquel s’est prêté le chef d’État. Ce dernier ne s’est pas offusqué, et a répondu ironiquement: “merci c’est gentil. Merci et bon courage, protégez-vous”.

“J’avais juste envie de lui montrer (ses mains, ndlr). Qu’il voit le message ça me suffit. Je n’avais pas envie de lui dire quoi que ce soit”, a conclu celle qui habite à Saorge, à 15 minutes de Tende.

10/01 à 19:27

Emmanuel Macron a quitté Tende

Emmanuel Macron a quitté Tende aux alentours de 19 heures après avoir passé plus de trois heures dans la vallée de la Roya. Il repart vers Nice et rejoint Paris dans la foulée.

À la question “est-ce que vous reviendrez?”, le président a répondu “Je vois ou vous voulez en venir. L’important s’est d’être là. Aussi longtemps que je serais en situation de faire le suivi je le ferais”.

10/01 à 19:02

Le président des Alpes-Maritimes est heureux d’avoir pu échanger avec Emmanuel Macron sur “la reconstruction” post-tempête

Ce lundi, Emmanuel Macron a été à la rencontre des élus locaux et des habitants pour faire le point sur la situation dans la vallée de la Roya, plus d’un an après le passage de la tempête Alex.

“Je suis un président du département heureux de constater la satisfaction de la population mais également de voir que le président de la République est émerveillé par les travaux qu’il a pu voir” confie Charles-Ange Ginésy, président du département des Alpes-Maritimes.

“Cette visite a servi à regarder comment l’utilisation des crédits d’État a été fait” explique l’élu, heureux d’avoir pu échanger avec le chef de l’État sur “la reconstruction” post-tempête.

10/01 à 18:41

Emmanuel Macron rencontre les habitants de Tende

En déplacement à Tende, dans la vallée de la Roya ce lundi, Emmanuel Macron est venu à la rencontre des habitants ce soir, après avoir échangé avec les élus locaux.

“Il y a tout qui vient en même temps: la tempête, le Covid…Du coup, je me vois couler comme beaucoup de commerçants”, l’a alerté une habitante.

10/01 à 16:53

Le chef de l’État rencontrera les associations

Durant son déplacement, Emmanuel Macron doit également rencontrer les associations.

“Aujourd’hui on est là pour dire au chef de l’État qu’il y a des dizaines et des dizaines de sinistrés qui malheureusement ne seront pas indemnisés par les assurances et qui ne seront pas éligibles au fonds Barnier” explique Jean Stellitano, secrétaire général du Secours Populaire 06.

Ces sinistrés sont “un peu oubliés” selon le secrétaire général qui estime qu’il faut débloquer 4 millions d’euros pour aider les sinistrés à reconstruire les voies d’accès et les ponts.

10/01 à 16:32

“Maintenant on compte sur vous”, le maire de Tende échange avec Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a pu échanger avec Jean-Pierre Vassallo, le maire de Tende. Ce dernier a pu l’alerter sur les différents problèmes existants et les travaux à prioriser, comme le hameau de Casterino, la ligne ferroviaire ou le tunnel du col de Tende.

“Moi au lendemain, je croyais qu’on était foutus” s’est ému l’élu local. “Tous les équilibres sont précaires. Maintenant on compte sur vous. Des projets on en a, la seule chose dont on a besoin, c’est d’être soutenu” explique Jean-Pierre Vassallo.

“Pour nous c’est un jour de joie, je vous remercie d’être venu” a conclu le maire.

10/01 à 16:14

Emmanuel Macron est arrivé à Tende

Le président de la République Emmanuel Macron est arrivé à Tende dans la vallée de la Roya. Il doit rencontrer les élus locaux pour évoquer la situation de la région, plus d’un an après le passage de la tempête Alex.

Emmanuel Macron est attendu sur plusieurs sujets, notamment à l’accès à l’Italie par le tunnel de Tende mais aussi la route pour accéder au hameau de Casterino, promise pour novembre 2022.

10/01 à 12:58

Emmanuel Macron annonce la généralisation des amendes forfaitaires au lieu des peines de moins d’un an de prison

Le principe des “amendes forfaitaires délictuelles a démontré son efficacité sur les sujets du drogues, nous l’avons étendu à plusieurs autres sujets”, a assuré Emmanuel Macron depuis Nice.

Le chef de l’État a ainsi annoncé la généralisation des amendes forfaitaires “pour tous les délits prévoyants une peine d’emprisonnement inférieure à un an”.

“Cela va permettre d’avoir une réponse immédiate, d’avoir une réponse efficace et effective”, a-t-il assuré.

10/01 à 12:51

Harcèlement de rue: Emmanuel Macron annonce le triplement de l’amende forfaitaire

Concernant la lutte contre les violences faites aux femmes, Emmanuel Macron a annoncé plusieurs leviers notamment concernant le harcèlement dans les transports en commun.

“Nous allons mobiliser beaucoup plus massivement ces forces et doubler la présence policière dans les transports en commun, en particulier aux horaires où les agressions sont les plus constatées”, a indiqué le président de la République. En parallèle, en cas de harcèlement de rue, “l’amende forfaitaire sera triplée à 300 euros”.

10/01 à 12:33

Emmanuel Macron dénonce l’agression “inacceptable” d’un député à Saint-Pierre-et-Miquelon

Emmanuel Macron a dénoncé l’agression “inacceptable” d’un député de Saint-Pierre et Miquelon et dénoncé les agressions d’élus, “un phénomène dont nous avons vécu l’intensification ces derniers temps”.

Dimanche, le député LaREM Stéphane Claireaux a été pris à partie devant son domicile et ciblé par des projectiles par des opposants au pass sanitaire. Un élu “agressé à son domicile de manière inacceptable par certains de nos compatriotes et qui, après beaucoup d’autres élus, a eu à subir de manière inacceptable ces violences”, a martelé le président de la République.

10/01 à 12:31

Sécurité: Emmanuel Macron souhaite créer une Force d’action républicaine

Emmanuel Macron souhaite créer une Force d’action républicaine pour intervenir en cas d’urgence dans certains quartiers.

“C’est une force d’action qui dans les quartiers qui connaissent des difficultés, va nous permettre de projeter pendant un temps donné, plusieurs mois, des forces de sécurité dédiées qui vont venir sécuriser le quartier”, a expliqué le président de la République lors de son déplacement à Nice.

Son but serait d’accompagner les préfets dans des territoires exposés à une flambée de violence ou à un trafic de drogue important. Une force interministérielle sera créée.

Elle sera composée de policiers, d’OPJ, de fonctionnaires des finances mais aussi de personnels éducatifs et de travailleurs sociaux.

10/01 à 12:11

Emmanuel Macron veut “doubler les policiers sur le terrain d’ici à 2030”

Lors de son déplacement à Nice, le président de la République a affirmé vouloir “doubler les policiers sur le terrain d’ici à 2030”.

“On a pour objectif de doubler la présence sur le terrain à horizon 2030”, a annoncé le président de la République, notamment grâce à la suppression de tâches annexes et des réorganisations.

“On met de l’argent, on investit, on forme plus. Mais on organise mieux aussi, c’est ce qu’on doit à nos compatriotes, pour avoir plus de monde présent sur le terrain”, a affirmé Emmanuel Macron.

10/01 à 11:58

Emmanuel Macron affirme que “neuf points de deal ont été démantelés” dans les Alpes-Maritimes en 2021

Emmanuel Macron est revenu sur la lutte contre le trafic de stupéfiants lors de son déplacement à Nice. Le président de la République a précisé que le nombre de points de drogue a baissé de 10% en 2021.

Sur le département des Alpes-Maritimes, “72 points de deal (ont été) recensés fin 2021 dont 41 sur la ville de Nice. Sur l’année 2021, neuf points de deal ont été démantelés, ce qui caractérise une baisse de 11%”, a précisé Emmanuel Macron.

Le président de la République a d’ailleurs mentionné 98 opérations de déstabilisation de points de deal sur l’ensemble du département dont 63 dans la ville de Nice.

10/01 à 11:43

Pour Emmanuel Macron, “le chemin est long” avant un retour “à la vie tranquille”

En déplacement à Nice, le président de la République a renouvelé ses vœux pour 2022. Selon lui “le chemin est long” avant un retour “à la vie tranquille”.

“Je veux vous dire ma détermination pour œuvrer à cette vie tranquille à laquelle nos compatriotes ont droit, nous n’y sommes pas, le chemin est long mais notre devoir et notre vocation, c’est de continuer à améliorer inlassablement les choses”, a déclaré Emmanuel Macron.

10/01 à 11:40

Sécurité: Emmanuel Macron salue le “volontarisme” de la ville de Nice

En visite dans les Alpes-Maritimes, Emmanuel Macron a salué “le volontarisme” de la ville de Nice en matière de sécurité.

“Décloisonner et avoir une approche de sécurité globale, ça veut dire travailler avec toutes les villes qui y sont prêtes. Et merci du volontarisme dont vous avez fait preuve”, a-t-il déclaré à Nice ce lundi

Le président de la République a également félicité la ville pour la futur création de l’hôtel des polices et a notamment parlé de ce “décloisonnement entre les polices” qui est pour lui, “un élément de notre efficacité”.

10/01 à 11:16

Emmanuel Macron est arrivé à Nice

En déplacement dans les Alpes-Maritimes, le président de la République est arrivé à Nice ce lundi matin.

Il doit notamment poser la première pierre de l’hôtel des polices de la ville, en présence du maire de Nice Christian Estrosi, du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa.

10/01 à 10:59

Eric Ciotti dénonce “un meeting du candidat Macron”

Invité de BFMTV, Eric Ciotti s’est exprimé sur son “boycott” de la venue d’Emmanuel Macron dans les Alpes-Maritimes. Il parle d’un “déplacement de campagne” alors que le président de la République ne s’est pas encore porté candidat.

“Je ne vais pas au meeting du candidat Macron, c’est naturellement le candidat qui est à Nice aujourd’hui. C’est un déplacement de campagne accueilli par les soutiens politiques de Macron”, a déclaré Eric Ciotti.

D’après le député LR des Alpes-Maritimes, “l’alibi” de cette visite présidentielle est de “déposer la première pierre d’un commissariat dont on n’a même pas déposé les permis de construire”.

Alors qu’Emmanuel Macron doit se rendre sur les lieux du futur hôtel des polices de Nice, Eric Ciotti a organisé une “contre programmation” à la maison d’arrêt de la ville.

10/01 à 8:52

Christian Estrosi se dit “heureux” que le président visite la vallée de la Roya

Invité de BFM Nice Côte d’Azur, le maire de Nice Christian Estrosi s’est dit “heureux” que le président de la République se déplace dans la vallée de la Roya, quinze mois après le passage de la tempête Alex.

“Il aurait pu se rendre dans la vallée de la Tinée, dans la vallée de la Vésubie qui ont été tout autant sinistrées mais il se trouve (…) que nous avons déjà rétabli tous les réseaux, qu’il n’y a plus de difficultés (…). Malheureusement ce n’est pas la situation de la Roya et ce n’est pas la faute de l’Etat”, a déclaré le maire de Nice.

Christian Estrosi affirme que la reconstruction “n’a pas avancé au même rythme” dans cette vallée. Il comprend donc le choix du président qui pour le maire de Nice souhaite “témoigner sa solidarité et veiller à ce que ça avance plus vite”.

10/01 à 8:40

Eric Ciotti boycotte la visite du président de la République

Le député LR des Alpes-Maritimes ne participera pas à l’accueil républicain du président de la République ce lundi. Dans un entretien avec Le Figaro, Eric Ciotti a affirmé: “Je ne cautionnerai pas cette petite manoeuvre électorale concoctée par le maire de Nice, premier zélateur de Macron.”

“Emmanuel Macron est en train de dévoyer les institutions en faisant campagne avec les moyens de l’État de façon éhontée. Il vient déposer la première pierre factice d’un commissariat dont les travaux ne commenceront pas avant deux ans et dont la demande de permis de construire n’est même pas déposée”, a fustigé l’élu.

D’après les informations de BFMTV, Eric Ciotti va organiser une “contre programmation” à la maison d’arrêt de Nice.

>> Tous les détails dans cet article.

10/01 à 8:32

Le programme du déplacement d’Emmanuel Macron dans les Alpes-Maritimes

La visite d’Emmanuel Macron dans les Alpes-Maritimes va se dérouler en deux étapes. Dans un premier temps le président de la République va se rendre à Nice sur les lieux du futur hôtel des polices de la ville en compagnie du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, selon un communiqué de l’Elysée.

Dans l’après-midi, le chef de l’Etat est attendu à Tende, dans la vallée de la Roya, quinze mois après le passage de la tempête Alex. Il devrait notamment échanger avec des élus, des habitants ou encore des acteurs “mobilisés sur les chantiers de construction”.

Le président s’était déjà rendu sur place quelques mois après la catastrophe, le 7 octobre 2020.

>> Toutes les infos dans notre article.

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

EN DIRECT – Emmanuel Macron a quitté la vallée de la Roya – BFMTV
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire