23:46

Les principaux temps forts de l’émission avec Éric Zemmour

Immigration, santé, pouvoir d’achat, écologie… Éric Zemmour a été questionné pendant près de 3 heures sur des sujets variés par des Français aux profils très différents. Retrouvez les moments forts de l’émission dans notre article disponible ici.

23:41

Éric Zemmour sur ses condamnations: “je n’ai volé personne, je n’ai tué personne”

Webdesiner de 31 ans, Alwin Bourgeois demande à Éric Zemmour s’il ne voit pas un paradoxe dans sa candidature à la présidentielle alors qu’il a été condamné par la justice et qu’un casier judiciaire vierge est nécessaire pour des professions comme pompier ou médecin.

“J’ai été condamné pour délit d’opinion. Je n’ai volé personne, je n’ai tué personne”, répond le candidat à la présidentielle.

Éric Zemmour assure d’ailleurs qu’il porte sa condamnation comme “une médaille”.

23:36

Pour Éric Zemmour, “l’écologie c’est avant tout la conservation”

Une première question sur le sujet de l’écologie. Charlotte Bouyahia, étudiante en droit de 19 ans, demande ainsi au candidat quelles sont ses idées sur ce thème, et notamment ses propositions pour améliorer la situation climatique.

“Pour moi, l’écologie c’est avant tout la conservation. (…) Il faut respecter les circuits courts au maximum. Il faut un grand plan de dépollution des sols”, avance Éric Zemmour.

Le candidat veut également créer une “vraie filière” du recyclage plastique et instaurer une “taxe carbone aux frontières européennes”.

23:31

Éric Zemmour veut stopper l’importation de “produits agricoles qu’on ne pourrait pas produire en France”

Peu après ses récentes propositions pour le monde rural, Éric Zemmour est interrogé sur ce thème par Gilles Latellier, commercial de 57 ans dans le secteur du handicap. Il lui demande notamment comment encourager les jeunes à travailler dans l’agriculture.

“Il faut une aide aux jeunes agriculteurs. J’exonère les droits de transmissions, ça concerne les agriculteurs”, explique Éric Zemmour.

Le candidat veut aussi “protéger” les exploitants en interdisant notamment “l’importation de produits agricoles qu’on ne pourrait pas produire en France”. “Nous étions la deuxième puissance exportatrice du monde, nous sommes aujourd’hui la sixième”, regrette Éric Zemmour.

23:22

Éric Zemmour sur l’homosexualité: “je suis pour la liberté individuelle de l’orientation sexuelle”

Éric Zemmour est questionné par Jean-Bruno Billot, directeur d’agence bancaire de 37 ans, sur la question de l’homosexualité et de l’acceptation des homosexuels en France s’il venait à être élu.

“Je suis pour la liberté individuelle, des goûts, de l’orientation sexuelle. Chacun est libre de faire ce qu’il a envie”, promet le candidat de Reconquête, assurant qu’il ne reviendrait pas sur le mariage pour tous.

“Vous savez très bien qu’il y a de graves problèmes pour les homosexuels dans les cités, où ils sont agressés”, a déclaré le candidat, promettant de les “protéger”. Il a également critiqué le “lobby LGBT” et promis d’abolir la PMA pour toutes.

23:16

Polémique sur l’histoire: “je ne me soumets pas à la doxa universitaire”, répond Éric Zemmour

Historien et professeur à l’université, Franck Collard, 58 ans, reproche à Éric Zemmour des “contre-vérités” sur l’histoire de France, en rappelant notamment les prises de positions du candidat sur le maréchal Pétain.

“J’ai le plus grand respect pour des gens qui ont fait des études supérieures. En revanche, normalement, l’université repose sur la disputation des idées, donc je ne me soumets pas à la doxa universitaire”, répond le candidat à la présidentielle.

Il a également expliqué qu’il “combattrait l’idéologie woke et décoloniale à l’université”.

23:09

“L’effondrement du niveau scolaire” n’est “pas une question de moyens” mais de “méthodes” selon Éric Zemmour

Professeure de français dans un collège du réseau prioritaire d’éducation, Elvina Bernard demande à Éric Zemmour ce qu’il prévoit d’améliorer les moyens de l’Éducation nationale.

“Je ne pense pas que ce soit une question de moyens. On a augmenté depuis 30 ans les moyens de l’école de 84% et le niveau s’est effondré. Je pense que l’effondrement du niveau scolaire est dû aux méthodes de l’Éducation nationale”, répond Éric Zemmour.

Le candidat à la présidentielle demande le rétablissement des “anciennes méthodes”. “La discipline n’est pas respectée, vous ne pouvez plus enseigner”, assène Éric Zemmour.

23:01

“75% des agressions sexuelles sont le fait d’étrangers” dans les transports en commun selon Éric Zemmour

Éric Zemmour est interrogé par Clémence Chanat, 29 ans et chargée de mission à l’AP-HP, sur la question des plaintes sans suite concernant le harcèlement ou agressions sexuelles,

“Aujourd’hui, dans les transports en commun, 75% des agressions sexuelles sont le fait d’étrangers. Ces gens-là seront arrêtés et expulsés”, déclare le candidat.

“Dans le cadre général d’une politique pénale plus répressive, il n’y aura plus les cas indignes que vous décrivez”, explique également Éric Zemmour.

22:58

Justice: Éric Zemmour veut “réprimer beaucoup plus sévèrement” et supprimer les “réductions de peines”

Âgé de 57 ans et travaillant dans l’Éducation nationale, François De Périer demande à Éric Zemmour s’il faut alléger les peines de prison pour régler le problème de la surpopulation carcérale.

Éric Zemmour propose à l’inverse de “réprimer beaucoup plus sévèrement”, de mettre en place “une véritable détention à perpétuité” et de supprimer massivement “les réductions de peines”

22:52

Éric Zemmour veut lutter contre la violence dans les quartiers en réduisant l’immigration

Secrétaire de 37 ans, Marylène Gard demande à Éric Zemmour ses mesures pour contrer “la violence dans les quartiers”.

“Il n’y aura plus de nouvelle immigration, donc plus de nouveaux migrants, et donc plus de nouvelles agressions”, explique Éric Zemmour.

Le candidat a également mis en avant sa mesure concernant la “défense excusable”, qui pourrait assouplir la proportionnalité dans le cadre de la légitime défense.

22:45

Pour Éric Zemmour, une “société multiculturelle, ça veut dire la guerre”

Alors que Zina Terki critiquait la vision d’Éric Zemmour de la société française, en défendant de son côté une population “multiculturelle”, le candidat s’est vivement opposé.

“Je suis contre la société multiculturelle. Je suis pour la société multi-ethnique, la société multiculturelle, ça veut dire la guerre”, déclare Éric Zemmour.

22:41

“Le prénom n’est pas innocent”, répète Éric Zemmour

Zina Terki, retraité de 64 ans, interroge Éric Zemmour sur sa mesure très polémique concernant les prénoms. Le candidat souhaite en effet une loi pour imposer un prénom “français” aux nouveaux-nés sur le territoire.

“Vos parents n’ont pas respecté la loi, parce que Zina n’était pas dans le calendrier et vous n’auriez pas dû vous appeler Zina”, explique Éric Zemmour. Une vision du passé qui n’est pas partagée par tous les historiens.

“Le prénom n’est pas innocent”, assure le candidat à la présidentielle.

22:32

Éric Zemmour refuse les “mosquées cathédrales”, mais ne s’oppose pas à celles qui sont “discrètes”

Infirmier de 66 ans, Karim regrette également le faible nombre de mosquées en France en comparaison du nombre de fidèles.

“En France, je ne veux pas entendre le chant du muezzin. Je refuse les mosquées ‘cathédrales’ car je pense que la France doit rester avec un paysage d’église”, déclare Éric Zemmour.

“Pour certains musulmans, les grandes mosquées signifient la conquête d’un territoire français”, explique le candidat à la présidentielle. Il ne s’oppose pas pour autant à la construction de mosquées “discrètes”, qui n’auront cependant pas droit à un financement étranger.

22:24

Intégration des minorités: “il n’y a pas de mélange parce que les gens ne le veulent pas” selon Éric Zemmour

Comment améliorer l’intégration des minorités dans la société française? C’est la question posée par Lorry Mornet, éducateur social de 39 ans, à Éric Zemmour, qui a immédiatement rejeté le mot “minorité”, assurant qu’il ne connaît “que des Français”. Il a également défendu une “assimilation” plutôt qu’une “intégration”.

“Il n’y a pas de mélange parce que les gens ne le veulent pas”, répond le candidat à la présidentielle. “Il est possible de se mélanger lorsqu’on parle la même langue, qu’on a la même culture”, déclare Éric Zemmour.

22:18

Éric Zemmour assure vouloir faire bâtir un “mur” aux “frontières” de l’Europe

Questionné sur l’idée d’un mur aux frontières européennes, proposée par certains dirigeants de l’Union européenne comme en Hongrie, Éric Zemmour se dit favorable.

“Moi je ferais basculer la majorité européenne sur l’idée du mur, qui sera financé par des fonds européens”, assure le candidat, qui veut construire ces murs “à toutes les frontières” de l’Europe.

22:11

Présidentielle: Éric Zemmour assure avoir rejoint “cette aventure” pour “arrêter l’immigration”

Éric Zemmour interrogé sur son sujet de prédilection. Pour le début de la partie sur l’immigration, le candidat est questionné par Olivier Peyres, géomètre dans le BTP de 44 ans, sur sa volonté d’arrêter tout accueil d’immigrés sur le territoire.

“Si je suis venu dans cette aventure, c’est parce que je pense qu’il faut arrêter l’immigration, que le peuple français est en train de vivre un ‘grand remplacement’. Je pense que c’est possible”, déclare Éric Zemmour.

Il est revenu sur certaines de ses mesures principales, comme la fin du regroupement familial, la suppression du droit du sol, l’abrogation de l’AME ou le fait de pouvoir déposer sa demande de droit d’asile sur le territoire français.

22:02

Déserts médicaux: Éric Zemmour répète qu’il veut engager “1000 médecins salariés par l’État”

Un sujet épineux. Professeur de mathématiques de 29 ans, Hand Kaoudji-Bigorgne, demande les solutions envisagées par Éric Zemmour sur la question des déserts médicaux.

Le candidat à la présidentielle répond qu’il compte notamment engager “1000 médecins salariés par l’État” à destination de ces zones qui ne comptent pas une offre de soin suffisante.

21:59

Éric Zemmour ne veut plus que la France fasse appel à des médecins étrangers pour combler les manques

Le sujet de la valorisation des soignants sur le tapis. Luc Rajaonarison, infirmier de 46 ans, demande au candidat comment celui-ci compte améliorer la situation délicate dans les hôpitaux.

“La mesure de long terme c’est de supprimer le numerus clausus pour les hôpitaux. (…) Je propose également le retour du système de garde pour les médecins”, rétorque Éric Zemmour.

Le candidat explique également vouloir supprimer la politique de recours aux médecins étrangers pour combler les manques de soignants en France. Il estime qu’il faut former plus de médecins français formés, et estime “injuste” de retirer des soignants à leurs pays d’origine.

21:48

Fin du pass vaccinal: Éric Zemmour dénonce un “cadeau électoral”

Éric Zemmour, qui compte supprimer le pass vaccinal s’il était élu, se dit suspicieux quant au calendrier annoncé par le gouvernement pour supprimer la mesure. Gabriel Attal a en effet estimé qu’il pourrait disparaître “fin mars, début avril”.

“Je soupçonne le gouvernement d’avoir inventé cette machine qui ne sert à rien, pour pouvoir faire ce cadeau électoral”, déclare le candidat.

21:45

Éric Zemmour veut “rembourser la moitié des frais kilométriques” des salariés

Questionné sur la hausse du prix de l’énergie et du carburant, Éric Zemmour a estimé qu’il s’agissait d’une situation “conjoncturelle”.

“Je propose de rembourser la moitié des frais kilométriques” des salariés. Une mesure qui serait payée par les patrons, mais déductibles des charges promet le candidat à la présidentielle.

Éric Zemmour a également expliqué qu’il stopperait le blocage des prix de l’électricité, qui coûte selon lui trop cher à EDF et à l’État. Il propose de revoir le système de fonctionnement global d’EDF, et notamment le tarif Arehn.

21:38

Chômage des personnes handicapées: “c’est très difficile de résoudre ces questions à brûle-pourpoint”, répond Éric Zemmour

Pour la dernière question sur le thème “Votre argent – votre travail”, Éric Zemmour est questionné par Michelle Chambolle Desseigne, retraitée de 64 ans. Elle lui demande comment il compte améliorer l’emploi des personnes handicapées dans le pays.

“Je pense qu’il faut trouver des solutions avec des formations. Il faut à chaque fois des gens qui s’en occupent, mais c’est très difficile de résoudre ces questions à brûle-pourpoint”, répond le candidat à la présidentielle.

21:35

Éric Zemmour veut augmenter les pensions de réversion

“Je veux augmenter les pensions de réversion”, explique Éric Zemmour. “Je propose de passer de 54% à 75%”, assure le candidat, qui compte également revenir sur la suppression de la demi-part fiscale, qui était accordée aux veuves et aux veufs.

21:31

“Pour les retraites entre 1000 et 1300 euros, je propose une baisse de la CSG”, déclare Éric Zemmour

Cheffe de projet informatique et bientôt à la retraite, Marie Flanquart s’inquiète de la baisse du pouvoir d’achat pour les retraités. Elle demande donc à Éric Zemmour ce qu’il compte faire pour améliorer cette situation.

“Les retraites sont trop basses, comme les salaires nets en France depuis plus de 20 ans. (…) Pour les retraites entre 1000 et 1300 euros, je propose une baisse de la CSG”, promet le candidat à la présidentielle.

Selon lui, cette mesure permettrait de faire gagner 600 euros par an. Il a également rappelé sa volonté de passer l’âge de départ à la retraite à 64 ans alors que les retraites pèsent pour “14% du PIB”.

21:24

Éric Zemmour veut augmenter les salaires dans les secteurs de “l’hôpital, la police, la justice et l’école”

Interrogé par Moussa Diao, directeur éducation, jeunesse et sport de 37 ans, sur la question des salaires dans la fonction publique, Éric Zemmour assure qu’il est difficile d’augmenter les salaires en raison des déficits.

“J’ai choisi 3 secteurs: l’hôpital, la police et la justice et l’école. Pour le reste, je ne peux pas tout faire”, reconnaît Éric Zemmour, qui assume le fait de vouloir prioriser certains secteurs.

21:19

Éric Zemmour critique les salaires bruts “trop haut” et les salaires nets “trop bas”

La question du pouvoir d’achat pour commencer. La première française à interroger Éric Zemmour est Véronique Pezon, comptable de 53 ans. Elle demande au candidat les solutions que celui-ci propose pour régler la question du pouvoir d’achat, principale préoccupation des électeurs.

“La première chose que je vais faire sera de réduire les dépenses de l’État”, répond Éric Zemmour, qui fustige les candidats qui font des “fausses promesses” sur le pouvoir d’achat.

De son côté, il regrette un salaire brut “trop haut” et un salaire net “trop bas”. Pour y remédier, il compte notamment baisser la CSG pour les salaires inférieurs à 2000 euros par mois. Une mesure financée, selon lui, par la suppression des “cotisations non contributives pour les étrangers”.

Il a également répété sa volonté d’une prime “zéro charge” pour les employés les plus “méritants”, pouvant aller jusqu’à trois mois de salaire.

21:10

Éric Zemmour se compare à Georges Marchais

Le candidat à la présidentielle a assuré au début de l’émission qu’il était proche de Georges Marchais sur les questions d’immigration.

“Pendant la campagne de 1981, il dit exactement ce que je dis aujourd’hui sur l’arrêt de l’immigration légale et illégale, sur la laïcité, sur l’interdiction des voiles, etc”, assure Éric Zemmour.

21:00

Début de l’émission “La France dans les yeux” avec Éric Zemmour

Le deuxième épisode de La France dans les yeux, avec Éric Zemmour comme invité, débute sur BFMTV. Le candidat à la présidentielle sera d’abord interrogé par Bruce Toussaint sur des questions d’actualité avant de répondre à une vingtaine de Français.

20:21

Éric Zemmour est arrivé sur les lieux de l’événement

À une demi-heure du début de La France dans les yeux, Éric Zemmour est arrivé dans la salle où il sera interrogé par une vingtaine de Français. L’émission commence à partir de 20h50 sur BFMTV.

20:20

Le candidat encore loin d’avoir ses 500 signatures

Contrairement à Emmanuel Macron, Valérie Pécresse ou encore Anne Hidalgo, Eric Zemmour est encore loin d’avoir réuni les 500 signatures d’élus locaux nécessaires pour être officiellement candidat à l’élection présidentielle.

Le candidat a pour l’heure recueilli 149 parrainages validés par le Conseil constitutionnel – dix de plus que sa rivale du RN, Marine Le Pen -, selon le dernier décompte daté de mardi soir.

Les candidats ont jusqu’au 4 mars à 18H00 pour recueillir les signatures. Près de 42.000 élus, dont 34.000 maires, peuvent accorder leur parrainage.

20:10

Dans les sondages, l’écart se resserre entre Eric Zemmour, Marine Le Pen et Valérie Pécresse

Eric Zemmour apparaît pour l’heure comme le quatrième homme de la présidentielle dans les sondages, avec 13% d’intentions de vote dans la dernière enquête Elabe réalisée pour BFMTV et L’Express avec notre partenaire SFR. L’écart se resserre cependant avec Marine Le Pen et Valérie Pécresse, en baisse, et respectivement créditées de 15,5% et 15% des intentions de vote.

Si Eric Zemmour parvenait au second tour, il serait nettement battu par Emmanuel Macron (64% contre 36%).

20:00

Eric Zemmour invité de “La France dans les yeux” depuis la Seine-Saint-Denis

Après Valérie Pécresse en janvier, Eric Zemmour est le deuxième invité de La France dans les yeux, présenté par Bruce Toussaint. Le candidat d’extrême droite à la présidentielle répondra, à partir de 20H50, aux questions d’un panel d’électeurs en direct de la Seine-Saint-Denis.

C’est le polémiste – né à Montreuil, élevé à Drancy – qui a choisi le département comme lieu de l’émission. Depuis plusieurs années, Eric Zemmour en a fait “l’emblème” du supposé “grand remplacement” qu’il dit vouloir combattre.

“La plupart des cafés sont réservés aux hommes par une loi non écrite mais appliquée avec rigueur, les femmes voilées, de plus en plus nombreuses”, dénonçait-il par exemple dans son dernier ouvrage, évoquant également un “paysage urbain dévasté” avec “le développement des commerces estampillés halal”.

Une description qui avait outré les élus locaux, à commencer par Stéphane Troussel, le président du département. “Ce qu’il dit ne correspond absolument pas à ce que je vis, ce que je connais”, avait-t-il répliqué sur BFMTV à l’époque. “Ces clichés nous les affrontons au quotidien avec les outils de la République.”

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

EN DIRECT – “La France dans les yeux”: Zemmour veut abolir la PMA pour toutes – BFMTV
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire