Alors que les derniers sondages donnent le candidat d’extrême droite au coude-à-coude avec la candidate LR, Eric Zemmour s’est attaché à attaquer méthodiquement son adversaire ce samedi.

Eric Zemmour a étrillé samedi sa rivale à la présidentielle Valérie Pécresse, assurant à la veille du premier grand meeting de campagne de la candidate LR que son “centre droit ne vaudra pas mieux que le centre gauche d’Emmanuel Macron”.

Au coude-à-coude dans les sondages

Dans un discours prononcé dans l’après-midi devant plus de 3000 personnes réunies dans la petite ville de Saulieu (Côte-d’Or), le candidat d’extrême droite a exhorté les électeurs à faire le bon choix au premier tour “entre sauver les LR ou sauver la nation”.

Selon les sondages, la candidate Les Républicains, celle du Rassemblement national Marine Le Pen et Eric Zemmour sont dans un mouchoir de poche pour l’accession au second tour face au président sortant Emmanuel Macron, ce dernier étant largement en tête des intentions de vote.

L’enjeu du premier tour pour Eric Zemmour est donc d’abord de détourner le plus d’électeurs possibles de ses deux rivales. Dans l’immédiat, il s’agit aussi d’affaiblir Valérie Pécresse, alors qu’elle tient dimanche à Paris son premier grand meeting, avec pour objectif de redynamiser une campagne qui patine depuis quelques semaines.

En Bourgogne, devant un auditoire conquis et chantant “On est chez nous”, Eric Zemmour s’en est pris méthodiquement au programme économique et social de la candidate LR, dépeinte en technocrate centriste et dépensière.

Une attaque point par point du programme de la candidate

Augmenter les petits salaires de 10%, comme le propose la candidate LR, serait selon lui “la mesure de gauche par excellence ! Et quelles en sont les conséquences ? Une baisse de l’embauche, donc une hausse du chômage, donc une hausse des impôts, donc une baisse du pouvoir d’achat. C’est la quadruple peine !.”

L’objectif de Valérie Pécresse de construire 500.000 logements par an, voulu par Mme Pécresse pour favoriser l’accession à la propriété, aboutirait au contraire selon M. Zemmour à “couvrir le pays de logements sociaux”, et à faire “de chaque village un ‘9-3’ miniature”, allusion péjorative au département de Seine-Saint-Denis.

“Non, Valérie Pécresse n’est pas de droite”, a martelé Eric Zemmour, dénonçant encore la politique migratoire de la candidate copieusement huée par le public du meeting.

Et d’asséner : “Avec Valérie Pécresse, vous n’aurez pas Zemmour. Vous n’aurez même pas une moitié de Zemmour. Vous aurez un masque plaqué sur le visage de la technocratie.” Et “le centre droit de Valérie Pécresse ne vaudra pas mieux que le centre gauche d’Emmanuel Macron. Ce sera la même lâcheté, les mêmes zigzags, la même hypocrisie, le même abandon de tous les principes”.

J.F. avec AFP

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

“Non, Valérie Pécresse n’est pas de droite”: Zemmour étrille Pécresse à la veille du meeting de la… – BFMTV
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire