Chaque jour ou presque, c’est la même rengaine. Coups de fil, courriers, ou tentative d’entamer une discussion avec la locataire en tapant à la porte… Claire Davison, propriétaire d’un appartement dans le centre-ville ne sait plus comment agir. “Tout a commencé sur Le bon coin. Une dame m’a envoyé un message afin de louer pour trois semaines. Elle a payé au comptant et devait quitter les lieux le 31 janvier. C’est ce que nous avions convenu, mais elle est toujours là”, regrette la jeune femme.Propriétaire depuis quatre ans, Claire Davison n’avait jamais connu ce cas de figure. Épuisée, elle se bat désormais “pour que les squatteurs et les occupants sans droit ni titre soient sanctionnés plus durement”. Le jour de l& Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Sa location saisonnière tourne au fiasco à La Ciotat, elle témoigne – La Provence

Laisser un commentaire