C’est l’histoire presque incroyable du redémarrage d’une station de ski fermée pendant huit ans. Au pied du mythique sommet du Puigmal, cet endroit hors du temps offre de multiples possibilités pour communier pleinement avec la montagne.

Le Puigmal n’est plus une station fantôme. Après huit années à l’arrêt, le domaine skiable a rouvert sa première remontée mécanique sur le front de neige de Cotze pendant les vacances de Noël, même si la remise en marche du principal télésiège a été reportée à janvier suite à un problème technique. Depuis, le téléski du Credells amène les skieurs jusqu’au Prat de Tosse, à 2 600 mètres d’altitude, d’où le panorama spectaculaire sur la plaine cerdane est saisissant. Alors si tout n’est pas encore parfait comme le souhaiterait l’équipe de la station, là n’est pas l’essentiel.

Ça a été un peu compliqué au démarrage, la panne a mis un coup au moral des équipes. On est à pied d’œuvre pour remettre la station en route et apporter un beau produit aux clients. Le jour où on a rouvert le télésiège, les gens pleuraient de joie de revoir l’installation fonctionner après huit ans de fermeture“, se souvient Bérangère Maurain, directrice de la station après avoir été chef d’exploitation de celle du Cambre d’Aze. Un lieu qu’elle connaît bien, comme de nombreux sportifs de haut niveau, pour avoir fait ses études de Staps à Font-Romeu.

Sur place, une dizaine de saisonniers et six permanents, comprenant toute une équipe de pisteurs, de mécaniciens et de spécialistes de la neige, des restaurateurs, un magasin de location, en bref tout ce qui fait le quotidien d’une station, sont aux petits soins pour accueillir les touristes, souvent des amoureux du site venus en voisins d’Occitanie ou de Catalogne du Sud. Toute une nouvelle organisation qui n’a pas échappé à l’œil de nombreuses télévisions nationales de part et d’autre des Pyrénées. “Une station qui rouvre avec autant d’activités alors qu’elles ont tendance à fermer par manque de neige, ça suscite la curiosité. C’est surnaturel ce qu’on a réussi à faire en si peu de temps“, peine encore à croire la responsable.

C’est surnaturel ce qu’on a réussi à faire en si peu de temps

Une station créée en 1974 et désormais devenue un “hot spot” pour le ski de randonnée, mais aussi pour les amateurs de trail ou de VTT depuis qu’elle s’est reconvertie en format “4 saisons”, il y a deux ans, sous l’impulsion des élus locaux. Ne manquait plus que de redonner vie, petit à petit, au domaine skiable. Avec trois remontées ouvertes pour l’instant (d’autres devraient suivre) et une jauge de 1 500 personnes par jour, celles-ci permettent toutefois de dévaler 18 kilomètres de pistes de tous niveaux, dont une longue de plus de quatre kilomètres, sans compter une zone dédiée au hors-piste à deux pas de la frontière. 

Un paradis pour les amateurs de sensations fortes et de cadre exceptionnel. “C’était encore timide, mais depuis le week-end dernier, on a une recrudescence de fréquentation. Une réouverture, c’est toujours crescendo, on y va par étapes. Ici on est vraiment sur la découverte de la montagne autrement avec des gens qui sont des amoureux de la nature.”

Une belle aventure qui réjouit d’autant plus le maire d’Err, Isidore Peyrato, élu en 2020 et à l’origine de la reprise par un délégataire de service public pour réenchanter le domaine. “On a choisi la réponse la plus viable économiquement et le projet qui respectait au mieux l’environnement. Personnellement, j’ai vécu la douleur de la fermeture quand j’étais adjoint au maire avec la suppression d’une cinquantaine d’emplois. Le jour du redémarrage, j’étais avec une équipe d’Envoyé Spécial (l’émission sera diffusée le 10 mars), c’était un moment très fort en émotions. J’ai grandi ici, je travaille ici et j’ai appris à skier ici donc pouvoir à nouveau profiter de pistes damées et sécurisées, c’est un grand bonheur.”

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Pyrénées-Orientales : Après un long sommeil, la station de ski du Puigmal renaît enfin de ses cendres – L’Indépendant

Laisser un commentaire