Aux Angles, les touristes ne viennent plus uniquement pour le ski. La station possède en effet des arguments de taille pour attirer une clientèle plus large. Une stratégie de diversification payante qui s’inscrit dans un format 4 saisons. 

9 000 personnes sur les pistes et environ le double dans la station. C’est le ratio observé aux Angles en ces vacances d’hiver. Si la station du Capcir est réputée pour son domaine skiable, elle est aussi devenue un haut lieu pour son offre de loisirs en se hissant au rang de l’une des plus pourvues du secteur. Ces derniers temps, de nombreux équipements sont en effet sortis de terre comme l’espace Angléo et son complexe aqualudique inauguré il y a trois ans, mais aussi une salle de spectacles, une aire de jeux indoor, un parcours de pump track… Attraction du moment, une nouvelle piste de luge sur rail de deux kilomètres à travers les sapins ne désemplit pas. Un investissement à trois millions d’euros visant à attirer une clientèle jeune et dynamique. 

Le ski est notre produit d’appel mais aujourd’hui les clients ont beaucoup évolué. Aujourd’hui une personne sur deux ne skie pas et les autres ont tendance à ne plus rester huit heures sur les pistes. C’est donc un peu comme un parc d’attractions. Il faut l’attraction majeure que sont les remontées mécaniques et d’autres activités complémentaires. Quand on vient passer une semaine à la montagne, il faut être en capacité de proposer un concept global“, développe Jérôme Meunier, directeur de la station depuis 20 ans et diplômé d’un Dess en économie du sport. 

Une stratégie de diversification qui s’est notamment accélérée depuis 2014 et l’élection de Michel Poudade à la tête de la mairie. “Quand la station est née en 1964, le ski était l’élément moteur d’un point de vue économique, mais depuis une vingtaine d’années déjà on tend vers un format 4 saisons. Dans les Pyrénées on a un public avant tout familial et notre modèle est d’être une station 2020-2050 qui correspond aux attentes de cette clientèle”, poursuit le directeur de la régie.

Peu importe le temps, il se passe toujours quelque chose aux Angles

À commencer par le concept d'”après-ski”, un art de vivre qui débute dès la mi-journée dans les bassins d’Angléo et ses 800 baigneurs quotidiens avec vue sur le lac de Matemale. Ou encore “Chez Bibiche”, un lieu de vie qui regroupe restaurant, bar lounge, bowling et salle de jeux appréciée des ados. “C’est un lieu qui plaît beaucoup aux familles car tout le monde peut venir passer la soirée ensemble. Il y a aussi ceux qui viennent faire la fête et tout le monde se mélange très bien“.

Côté divertissement, la station a également vu les choses en grand avec une nouvelle salle de spectacle de 1500 places où sont passés cet hiver des têtes d’affiche comme Amir, Zaz, Pierre-Emmanuel Barré ou Anne Roumanoff, toute étonnée mais ravie, ce mardi midi, de profiter des joies d’un déjeuner au soleil dans un restaurant d’altitude. Sans oublier le festival électro Garosnow, le week-end prochain, et ses cars entiers de jeunes venus de Marseille, Toulouse ou Bordeaux. Ou encore le combo alliant tournoi de rugby sur neige et concert des Négresses Vertes pour clôturer la saison. 

On crée de l’événementiel du 1er décembre au 10 avril. Peu importe le temps, il se passe toujours quelque chose aux Angles, ce qui permet une fidélisation plus forte, constate Jérôme Meunier. Parmi les projets, la station travaille actuellement sur la gestion des parkings avec la création d’une place de ville supplémentaire pour mettre en valeur le patrimoine du village et améliorer le côté “contemplatif”. Un pari gagnant puisque 800 000 personnes ont visité les Angles cette saison.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Pyrénées-Orientales : Les Angles, plus qu’une station de ski – L’Indépendant

Laisser un commentaire