Depuis plusieurs mois, des habitants d’un quartier pavillonnaire de Gisors (Eure) subissent des nuisances liées à la location d’une maison via le site Airbnb. Le maire a directement contacté la plateforme.

C’est par un message Twitter que le maire de Gisors (Eure), Alexandre Rassaërt, a sollicité la plateforme Airbnb. Au cours des derniers mois, il a reçu plusieurs plaintes de riverains qui subissent régulièrement des nuisances dans leur quartier de la rue Danton.

Très régulièrement, la maison est louée par des personnes venues « faire la fête » sans trop se soucier du voisinage. Pourtant dans l’annonce, il est stipulé « non fumeur » et « pas de fête, ni soirée ».

« C’est un quartier résidentiel très calme où les maisons sont rapprochées », précise le maire. Cette proximité, les voisins du pavillon loué sur Airbnb en ont assez. Ils doivent supporter des nuisances sonores et autres. Certains d’entre eux retrouvent des bouteilles vides dans leurs jardins ou d’autres dégradations sur du mobilier urbain ou privé.

Une pétition signée par une vingtaine de personnes a été lancée par ces voisins en colère. A plusieurs reprises, les forces de l’ordre ont du intervenir pour tapage nocturne. « Ce sont souvent des personnes de région parisienne qui louent cette maison et la transforment en salle des fêtes », poursuit le maire.

A en croire le dernier commentaire publié sur l’annonce, la maison était dans un état déplorable: “A FUIR, la maison était dans un état de saleté incroyable. Je crois que je n’avais jamais vu ça. TOUT était extrêmement sale. Sol non nettoyé depuis j’imagine très longtemps : impossible d’enlever nos chaussures à l’intérieur sous peine de rester collé ! Les toilettes et SDB… inutilisable en l’état, de la crasse, des poils… aucune surface nettoyée depuis longtemps dans aucune pièce (…) nous avons fait part de ces problèmes tout de suite à l’hôte qui  ne nous a pas donné signe de vie” commente Alexandra en avril 2022.

Par ailleurs, les six autres commentaires sont plus nuancés voire positifs. En novembre 2021, Amandine écrivait “maison moyennement propre à l’arrivée (mégots et autres objets subjectifs sous les lits, insectes dans les douches (…) je ne pense pas réitérer ma location“. En septembre, Tanya semblait très satisfaite : ” un super accueil nous permettant de passer une soirée entre amis très agréable, dans une grande maison avec un super extérieur, et ce, juste à côté de Paris”.

Airbnb a demandé des précisions au maire et doit rassembler les témoignages des habitants pour mener une enquête de leurs côtés. Dans ce genre de conflit, la plateforme dispose d’un interlocuteur dédié aux collectivités. Chaque habitant excédé peut remplir un formulaire spécial sur la plateforme.

La propriétaire a été contactée par les voisins mais rien ne semble avoir été fait. « On est donc passé à la vitesse supérieure en contactant la plateforme de location », précise Alexandre Rassaërt. L’édile n’a pas réussi à parler à la propriétaire mais ne désespère pas de s’entretenir avec elle.

Depuis la publication du tweet du maire, l’annonce semble avoir été retirée de la plateforme ce vendredi 13 mai 2022.

La maison avait été achetée il y a un an et les propriétaires n’y ont pas habité longtemps. Des travaux de rénovation ont été réalisés, puis très vite, le bien a été mis en location. Le pavillon n’est pas habité en dehors de ces périodes.    

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

A Gisors, une location Airbnb fait vivre un enfer aux voisins – France 3 Régions

Laisser un commentaire